• Le Blog des 2 ailes

Véronique Bouquet, thérapeute sophro-analyse & art-thérapie et formations professionnelles continues

La connaissance de soi, la promesse d’une rencontre ?


Mais, qui est le « soi » que l’on cherche à connaître ?


Cette question nous invite à différencier le « petit moi » du Soi. Le petit moi cherche à exister, s’intégrer, se sentir important selon des critères d’appartenance, de réussite de son époque ou de sa famille. Le Soi est la partie de nous qui existe au-delà de tout conditionnement : c’est notre nature profonde qui ne demande qu’à s’expanser, à l’image d’un rosier qui pousse et repousse, toujours rosier, qu’il soit régulièrement taillé ou libre.


Nous ne décidons pas de ce que nous sommes profondément, nous le découvrons. Cela nous invite à passer des « croyances sur soi » à la connaissance de soi. Cette lucidité demande de l’authenticité et une curiosité bienveillante. Se connaître, c’est reconnaître nos zones d’ombre autant que nos talents et qualités.


La période inédite actuelle a à la fois une portée universelle et un écho individuel pour chacun d’entre nous. Elle est une occasion d’aiguiser notre discernement pour entendre qui est aux commandes de notre être. Est-ce nos automatismes, nos peurs, une réaction de survie ? Ou un appel, une évidence, quelque chose de notre intégrité ?


Certains se sont repliés. Par peur ? Par responsabilité vis-à-vis des autres ? Pour revenir à son essentiel ? D’autres ont agi vers l’extérieur. Pour se sentir utiles et importants ? Répondre à un élan empathique ou créatif ? Être dans son éthique interne ?


C’est donc moins ce que l’on fait qui va nous révéler, que l’intention avec laquelle nous le faisons. Seul nous-même pouvons savoir intimement ce qui guide nos actes, nos décisions. Le petit moi ou notre être profond ? Et qui décide-t-on de faire croître ?

Car permettre à notre être profond d’émerger, de croître et de se révéler est une responsabilité vis-à-vis de nous-même comme du monde. Notre individualité est unique. Si nous n’exprimons pas cette note singulière, personne d’autre ne la fera résonner dans la symphonie du monde.


Prochaines formations à partir de septembre 2020, à l’attention des psychologues et professionnels de la relation d’aide : sur l’enfant intérieur, l’accompagnement de la femme enceinte, ou la posture du thérapeute.


Elle est l’autrice de « Bébé mon amour, le lien mère enfant de la conception au sevrage » aux éditions Dangles.




Véronique Bouquet

thérapeute sophro-analyse & art-thérapie et formations professionnelles continues

www.veronique-bouquet.fr