• Le Blog des 2 ailes

Anne-France Kogan, Professeure en Sciences de la communication, Université Rennes 2

S’améliorer ou s’adapter ? Vers quoi nous mène le développement personnel ?


Les livres inondent les rayons « sciences humaines » de nos librairies. Ils dépassent les ventes de livres de cuisine, réjouissant les éditeurs.


Réussir sa vie, être guidé·e sur les chemins de la réussite, votre équation du bonheur... qui refuserait ?


Il faut l’admettre, le développement personnel est un mouvement de fond, une attitude partagée par un nombre croissant de personnes. Il consiste à utiliser tous les supports et toutes les situations possibles pour chercher à s’améliorer continuellement.


Pourquoi le travail sur soi est-il aujourd’hui investi d’un tel prestige ?

Quand un phénomène traverse les époques, c’est souvent parce qu’il remplit une fonction qui se situe à un autre niveau que celui sur lequel il promet d’agir.

Le développement personnel permet à chacun de continuer à croire en ses chances et de devenir quelqu’un. Mais cette promesse prend une résonance particulière dans un monde où les leviers dont on dispose pour agir sur sa propre vie sont objectivement de plus en plus hors de portée.


Il ne s’agit ici ni de blâmer ce mouvement, ni de s’en réjouir naïvement. Que le développement personnel aide certains à vivre, il n’y a nullement lieu d’en douter.


Mais est-il un instrument d’adaptation au système ou un moyen de faire bouger les lignes ?


Pour aller plus loin :

Marquis Nicolas. (2017). « Les impasses du développement personnel : L’obsession de la quête de soi ». Revue du Crieur, 7(2), 38-53.

Sur France Culture : Écoutez l’émission Modes de vie - Mode d’emploi « sommes-nous-entres-dans-la-societe-du-developpement-personnel. »


Anne-France Kogan

Professeur en Sciences de la communication